10978633_830304513675022_1395174148328713568_n

Pour poursuivre sur le sujet du spiritisme, j'ai eu envie de vous parler aujourd'hui d'une question qui revient régulièrement: Est-ce bien de contacter les esprits? Si vous avez l'habitude d'en parler autour de vous ou de parcourir les sites consacrés au spiritisme, vous avez du vous rendre compte que les avis sont divergents à ce sujet, peu importe que les gens qui en parlent pratiquent le spiritisme ou non. Je crois sincèrement que la vérité se situe dans le fait que PERSONNE ne peut répondre véritablement à cette question. Bien sûr, ceux qui pratiquent le spiritisme sont tout de même un peu mieux placés pour répondre, mais il faut regarder les choses en face, tout ce qui est dit à ce sujet ne se base que sur des hypothèses et des croyances. Alors on ira dire que les esprits ont dit que...Ou que telle ou telle expérience prouve que...Sauf que non, les esprits peuvent mentir pour diverses raisons (y compris pour votre bien^^), et si vous les questionnez sur la vie après la mort, la plupart restent évasifs ou ne veulent pas répondre, peu importe leur degré d'évolution. Et même mieux, les déités restent également évasives sur le sujet! Quand aux expériences, personne n'est à l'abris de mal les interpréter, ou elles ont pu être montées de toutes pièces par des entités qui vous dépassent en tous points.

Je vais cependant vous faire part de mon avis, qu'il ne faut donc pas prendre comme une vérité absolue puisqu'il est basé sur mes connaissances, mes expériences et mes croyances, et qu'il n'est pas à l'abris d'évoluer encore lorsqu'il sera confronté à de nouvelles connaissances et expériences. Je vous invite d'ailleurs à l'utiliser davantage comme une base de réflexion pour vous forger votre propre opinion.

Contacter les esprits peut s'avérer dangereux, je pense que tout le monde le sait, et je vous conseille vivement de lire l'intégralité de mes articles à ce sujet avant d'envisager de le faire. Cependant cela peut souvent être tentant, pour réaliser qu'il y a bien une vie après la mort (entre le savoir et l'expérimenter à travers le spiritisme, croyez moi il y a une sacrée différence), dans un désir d'évoluer spirituellement, pour contacter des êtres chers, pour contacter son guide spirituel, ou simplement par curiosité. D'autres encore ont envie de s'amuser et de se faire peur, mais si c'est votre cas, croyez moi, vous feriez mieux de vous abstenir, car vous allez au devant de gros problèmes. Mais si le spiritisme peut être très tentant, est-il bon pour autant?

Pour tenter de répondre à cette question, je commencerai par rappeler une des bases fondamentale en ésotérisme: Il n'y a pas de hasard. Autrement dit la pratique du spiritisme a vu le jour pour une bonne raison, les médiums existent pour une bonne raison, et l'envie qui germe en vous de pratiquer le spiritisme existe pour une bonne raison. Mais ce n'est pas parce que tout a une raison d'être que ce n'est pas mauvais ou que des dangers ou des expériences négatives ne vous attendent pas au tournant.

Mais reprenons les choses dans l'ordre. Le spiritisme a été inventé suite à des manifestations d'esprits, car les hommes avaient le désir de communiquer avec ces entités. Et si les esprits ont accepté de communiquer c'est qu'ils le désiraient également. Les travaux d'Allan Kardec et des médiums de l'époque démontrent qu'au-delà de vouloir communiquer, certains esprits avaient également l'envie d'enseigner et d'aider les humains. Dans ces conditions, il n'y a donc rien de très néfaste dans la pratique du spiritisme. Cependant ce n'est pas si simple, car, toujours selon la doctrine spirite, si les êtres humains sont incarnés dans le but d'évoluer, les esprits ont également des activités dans l'astral et doivent aussi évoluer. Les contacter pourrait donc les gêner dans leurs activités et freiner leur évolution, de plus cela pourrait les ramener sans cesse à la matérialité alors que leur condition devrait au contraire leur permettre de s'en détacher.

Cependant, ceux qui pratiquent le spiritisme savent que lorsque l'on appelle un esprit spécifique, il ne répond pas toujours à l'appel. Il faut parfois plusieurs séances pour que l'esprit en question accepte de se déplacer, et dans certains cas il ne viendra même jamais. Cette absence est plutôt positive à mes yeux car elle signifie que l'esprit poursuit sa route, s'étant détaché de la matière, il évolue correctement. Si l'esprit accepte de se déplacer de temps en temps, c'est très positif également, cela signifie que malgré son évolution et son détachement de la matière, il trouve un moment de temps à autre pour venir communiquer avec ses proches. Cela peut aussi démontrer une évolution moindre, mais pas forcément. Je crois sincèrement que si l'esprit était vraiment gêné par cela, il ne se déplacerait pas, certains d'entre eux le font d'ailleurs. Chaque esprit a une évolution qui lui est propre, une existence bien à lui dans l'astral, et tout comme les être incarnés, il bénéficie du libre arbitre. S'il veut se déplacer pour répondre à l'appel, il le peut, mais rien ne l'y oblige. On pourrait même pousser encore plus la réflexion et se dire que puisque rien n'est un hasard, son comportement face au spiritisme et à l'éventuel appel de ses proches, fait partie de l'évolution de l'esprit (d'ailleurs ça tombe sous le sens^^).

Le spiritisme peut également servir à recevoir l'enseignement d'esprits évolués, pas nécessairement des esprits en ayant terminé avec les réincarnations, mais simplement des esprits plus évolués que nous, et qui ont donc des choses à nous apprendre. Et il est aisément concevable que cet enseignement qu'ils nous procurent les aide dans leur propre évolution, cela n'a donc rien de négatif en soit.

Après bien sûr il y a tous les esprits moins évolués, qui restent attachés à la matière, ce sont naturellement les plus nombreux à répondre lors des séances de spiritisme. Ils peuvent être ce que l'on nomme "les mauvais esprits", mais pas seulement. Ils sont parfois agréables et ne vous causeront pas toujours des ennuis, tout dépend de leur degré d'évolution. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur la classification des espits. Communiquer avec ces esprits ne vous apportera pas grand chose, vous pouvez éventuellement espérer les aider dans leur évolution, mais faut-il encore qu'ils en ait envie, et ce n'est pas le cas de tous. Ils sont à un stade où ils se plaisent parmi les êtres incarnés et la matière, et seule leur propre parcours à travers leurs cycles de réincarnation pourra réellement les aider.

Ainsi, comme vous pouvez vous en rendre compte, le spiritisme n'échappe pas à l'éternelle règle de l'ambivalence, il n'est ni bon ni mauvais, tout dépend de ce qu'on en fait. Il est important de conserver un équilibre dans cette pratique, peu importe que vous utilisiez un oui-jà, l'écriture automatique ou toute autre forme de communication, vous devez utiliser le spiritisme pour une cause noble et ne pas en abuser. Soyez reconnaissant lorsqu'un esprit vous répond, qu'il s'agisse d'un proche ou d'un esprit évolué, car il prend sur son temps et ses occupations pour venir communiquer avec vous. Soyez compréhensifs envers les esprits encore attachés à la matière, et soyez vigilants face à ceux qui pourraient vous vouloir du mal.

N'abusez pas du spiritisme, car les esprits doivent s'occuper d'autres choses, et en appelant des êtres chers trop fréquemment vous pourriez freiner leur évolution. Gardez également en tête que plus vous pratiquerez souvent, plus des esprits se tiendront près de vous, et plus les dangers seront nombreux. Je pense que cela non plus n'est pas un hasard, ça évite certains débordements en freinant ceux qui voudraient abuser du spiritisme. Il n'existe pas de fréquence moyenne à laquelle pratiquer car d'autres facteurs assez variés entrent en ligne de compte, mais n'en abusez juste pas. Soyez attentifs à tout, y compris à la fréquences des éventuelles manifestations d'esprits en dehors des séances, et si vous en vivez régulièrement, alors faites une pause dans votre pratique du spiritisme durant plusieurs mois, voire même une année. Bref soyez sages et raisonnés!